CPresse – Capillum, Acteur engagé

Première filière de recyclage de cheveux en France, Capillum s’engage pour faire des cheveux une ressource et non un déchet afin de préserver l’environnement. Coiffeurs comme clients, tous et toutes ont le pouvoir d’effectuer des changements pour l’avenir. Aujourd’hui, Capillum, c’est 10.000 kg de cheveux collectés, 2 000 000 de litres d’eau économisés, 700 salons dans une démarche d’adhésion.

 Quelques chiffres en France :

  • 1 million de personnes vont chez le coiffeur chaque jour.
  • 4000 tonnes de déchets de cheveux ne sont pas recyclés chaque année.
  • 50% des déchets des salons de coiffure sont des cheveux.

Face à ce constat, pour James Taylor et Clément Baldellou, co-fondateurs,  est nait le besoin de réagir et d’inclure le cheveu dans une démarche écologique de réduction des déchets, en les revalorisant pour leur donner une seconde vie. L’écologie est souvent associée à une contrainte, voire à un coût. Capillum propose au secteur de la coiffure de préserver l’environnement simplement en recyclant les cheveux coupés, sans effort supplémentaire,  en allant collecter directement les cheveux chez les coiffeurs, ou en permettant à ces derniers de les déposer en point d’apport volontaire. Son ambition est d’offrir à chacun, sans changer son quotidien, la possibilité de rentrer dans une démarche écoresponsable et environnementale, pour un avenir meilleur, en s’inscrivant dans une démarche de réduction des déchets à la source.

Cheveux du monde, unissons-nous !

En parallèle, Capillum collabore avec des ONG internationales afin que chaque citoyen, dans une chaîne d’entraide, puisse participer à une cause, grâce à un geste aussi anodin qu’une coupe de cheveu. En parallèle de l’activité première de Capillum qui est de recycler le déchet, et fort de la mobilisation pour l’île Maurice, les co-fondateurs ont alors décidé, avec ces ONG, de constituer des stocks d’urgence pour pouvoir faire face, de manière bénévole, à des désastres écologiques majeurs risquant de se produire dans le futur. Une partie des cheveux collectés chaque année seront ainsi stockés à cette fin de manière à pouvoir gagner en réactivité et en efficacité afin de préserver certains éco-systèmes ayant une biodiversité endémique.

Une filière de recyclage vertueuse

Plus qu’une entreprise, Capillum entend créer une nouvelle filière de recyclage des cheveux, mobilisant citoyens, villes et territoires et engageant, dans ce sillage vertueux, un certain nombre d’acteurs sur toute la chaîne de valeurs. James et Clément veulent inscrire cette démarche  dans l’action « Territoire zéro déchet », une ambition nationale tendant à diminuer les ordures ménagères. Capillum, c’est aussi un projet industriel qui participe au développement économique local, régional et national et agit en faveur du retour de l’industrie en France. Cette innovation verte a pour but de créer de l’emploi en proposant des produits qui favoriseront le progrès médical ou, d’autres, qui seront des alternatives écologiques sur des marchés saturés en produits pétroliers. Capillum est un acteur de l’économie circulaire, qui s’inscrit pleinement dans la transition écologique et dans l’industrie de demain.

Contact presse : Marie-Luce Bozom – 06 15 15 63 20

contact@phoebus-communication.com

www.capillum.fr